• Jacques Chirac et les élections législatives de 1978

    Jacques Chirac, maire de Paris veux affirmer la place du R.P.R. comme leader de la majorité lors des élections législatives des 12 et 19 mars 1978, et ainsi devancer la formation crée le10 janvier 1978 par la réunion de tous les mouvements du centre et de la droite non gaulliste (le Parti républicain, le C.D.S., les radicaux valoisiens et le P.S.D.) : l'Union pour la démocratie française (U.D.F.) celle-ci a pour but de soutenir directement le président de la République et son gouvernement. Mais le R.P.R. Avec des résultats décevants est en tête avec 154 députés, puis l'U.D.F. 137, le P.S. 114 : en légère hausse et le P.C. en hausse également avec 86 députés. Donc la gauche, divisée, perd la bataille avec 200 députés contre 291 pour la droite.

    Au premier tour le 12 mars, le parti chiraquien n'arrive qu'en troisième position avec 22,8 % des suffrages exprimés (deux points de moins que le score obtenu par l'U.D.R. en 1973, la famille gaulliste perdant pour la première fois depuis 1958 son statut de première force politique), derrière l'alliance PS-MRG (26,3 %) et surtout après l'U.D.F. (23,9 %) formation d'union soutenue par le Président de la République et son Premier Ministre.

    Le second tour permet toutefois au R.P.R. de conserver sa place de premier groupe politique à l'Assemblée, avec 154 sièges sur 491, mais lui fait perdre tout de même 29 députés par rapport à la législature précédente. Jacques Chirac est quant à lui réélu dans sa troisième circonscription de Corrèze sans difficulté dès le premier tour, en améliorant de plus son résultat de 1976 avec 55,8 % des voix.

    (Vers les dates)

     

    « C'est des pommes...Est-ce-que j'ai la tête... »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :